Qu’arrive-t-il a notre corps quand on arrête de faire du sport ?

À la période de l’enfance et de l’adolescence, la plupart d’entre nous pratiquent beaucoup d’activités physiques et de sports. On peut aussi continuer la pratique au début de l’âge adulte avec une certaine intensité stable. Cependant, à un moment donné de notre vie, vers la quarantaine, la vie professionnelle et la vie de famille nous forcent à arrêter brusquement le sport. Cet arrêt brusque peut s’avérer dangereux pour la santé dont voici ses principaux impacts sur notre organisme.

Faiblesse de la capacité aérobie et risque d’hypertension

Quand une personne fait du sport, elle consomme beaucoup d’oxygène pour faire fonctionner ses organes et son cerveau. Ce qui est bénéfique pour le corps tout entier. En arrêtant de faire du sport, cette consommation est réduite et on n’a plus qu’un taux d’oxygène limité qui arrive dans le cerveau, les muscles ainsi que les organes. Résultat : la personne aura plus facilement des sensations de fatigue. À noter qu’il suffit de 2 semaines sans activités physiques pour que cette capacité de consommer un maximum d’oxygène, diminue. Pour éviter ce type de cas, et avoir une bonne maitrise de sa consommation en oxygène, on peut parfaitement effectuer des petits gestes au quotidien, sans en faire trop. Ensuite, on peut aussi remarquer une fragilité du système sanguin quand on arrête brusquement le sport. La circulation devient en effet, plus lente étant donné que les muscles ne sont plus sollicités et que l’appelle à la consommation d’oxygène par ces derniers n’est plus aussi intense qu’avant. On notera aussi qu’en arrêtant de faire du sport, le taux de plasma dans le sang va chuter, entrainant, un épaississement de ce dernier et une diminution de sa quantité. Cette diminution et épaississement peut causer de l’hypertension chez l’individu.

Diminution de tonus et prise de poids

L’inactivité brusque chez un individu engendre également, de la perte de masse musculaire. Il sera donc, normal qu’après 15 à 20 jours sans sport, les muscles de la personne ne seront plus aussi puissants qu’avant. Elle perdra également de la vitesse et même de la coordination. Il est aussi possible que sa mobilité soit réduite et que sa force perde de sa tonicité. Ici aussi, pour éviter de perdre du tonus, de simples activités comme de la marche au quotidien permettent de garder la masse musculaire et une bonne coordination des muscles et des membres. Et enfin, en stoppant le sport, on constatera aussi une décélération du métabolisme. Si en faisant du sport, le métabolisme augmente et permet de bruler un maximum de masse graisseuse dans l’organisme, ce ne sera plus le cas quand on arrête le sport. Le résultat en est que la personne va commencer à prendre du poids, et surtout, de tour de taille. De plus, en restant immobile ou en ayant une vie de plus en plus sédentaire, elle contractera plus de maladies du sang, du cœur, des voies respiratoires ainsi que du système sanguin. Tout ces risques peut être évités si l’individu continue à faire quelques mouvements au quotidien pour faire bouger son corps et solliciter ces muscles, même si l’intensité n’est plus le même qu’avant. Par ailleurs, en période d’inactivité, elle devra aussi faire plus attention à son alimentation étant donné que la dépense énergétique sera moindre et que le risque de cumuler de la graisse dans le corps est plus élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *