Ouvrir un cabinet médical : de la réflexion à l’action

Bon nombre de praticiens souhaitent créer leur propre cabinet médical, mais cette décision demande mûre réflexion. En effet, les procédures sont souvent fastidieuses et onéreuses, sans parler des divers paramètres à prendre en compte pour mener à bien le projet : localisation, financement, équipement… Notre guide vous propose un petit tour d’horizon sur les éléments incontournables à privilégier avant d’ouvrir un cabinet médical.

Installer un cabinet médical, par quoi commencer ?

Disposer d’un cabinet médical est une véritable aubaine pour les praticiens qui souhaitent exercer librement loin des contraintes des centres hospitaliers ou cliniques. Seulement, la réalisation d’un tel projet demande du temps, qui lui, diffère en fonction du parcours et de la spécialité de chacun. L’installation peut demander plusieurs mois, voire des années en fonction du type de projet. Pour un résultat satisfaisant, il faut bien s’organiser de manière réfléchie et ordonnée :

  • Effectuer une étude des lieux et du marché, car trouver le bon local n’est pas toujours évident
  • S’occuper des démarches administratives
  • Obtenir une carte de professionnel de santé
  • Trouver le financement nécessaire : apport personnel, prêt bancaire…
  • Commander le matériel médical nécessaire

Certes, il n’y a pas de règle définie dans l’élaboration du projet, mais ces quelques conseils vous serviront de points de départ pour éviter de faire fausse route.

Le choix du matériel

S’il est une étape cruciale dans la création d’un cabinet médical, ce sera sans aucun doute le choix des instruments médicaux. Cela s’explique tout simplement par le fait que tout praticien n’exerce pas la même activité. L’idéal sera de vous renseigner auprès d’autres professionnels de santé afin de déterminer les différents équipements à acquérir. Mais généralement, vous aurez besoin de :

  • Mobilier adapté : bureau, bibliothèque, armoire…
  • Matériel durable : appareils de diagnostic, instruments chirurgicaux…
  • Matériel consommable : médicaments, produits de suture…
  • Stérilisation : l’hygiène est de rigueur dans tous les milieux médicaux et les cabinets n’échappent pas à cette obligation. Il est recommandé d’opter pour un matériel performant et polyvalent (autoclave de type B).

Quoi qu’il en soit, ne lésinez pas sur la qualité des produits pour des raisons d’hygiène et sanitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *