Tout connaitre sur l’hépatite C

L’hépatite C, c’est une maladie extrêmement dangereuse qui sévit de plus en plus le monde actuel. Elle provoquée par un virus qui se transmet par le sang et le contact avec du sang malade. Comment contracter cette maladie dans ce cas, et quelle solution pour s’en prémunir ?

Les différentes possibilités de transmission de l’hépatite C

La première possibilité de transmission du virus de l’hépatite C est la transfusion sanguine. Il est possible de le contracter que ce soit, à travers l’administration de sang non protégé efficacement, dans un individu. Cette situation est possible lorsqu’une personne subit une intervention chirurgicale et que les matériels utilisés ne sont pas désinfectés à bon escient. Il est également possible que la contraction de la maladie se fasse dans une salle de réanimation hospitalière, si le malade a besoin d’une transfusion sanguine. On peut aussi constater sa propagation si une personne est victime d’hémorragie digestive ou qu’elle fasse un traitement néonatal. Le plus grand risque de contamination, par contre, est sans doute, l’utilisation de matériel intraveineux chez les toxicomanes. En effet, c’est ce type de comportement qui cause plus de 70 % des cas d’hépatite C.  Les seringues qui s’utilisent plusieurs fois en sont les principales causes, mais aussi, à moindres mesures, les cuillères de préparation, les tiges qui servent à sniffer la drogue et autres. Et enfin, on peut aussi le contracter à travers le rapport sexuel. Ce virus qu’on appelle VHC ne se transmet pas à travers l’urine ou la selle. Cependant, il est possible qu’en évacuant du sperme, ce dernier soit vecteur du virus de l’hépatite C. On peut aussi en trouver dans la salive d’un malade et donc, il est possible qu’il se transmette même en s’embrassant langoureusement. Cependant, le risque de transmission avec la salive n’est que très minime. Il est également possible que cette transmission se fasse d’une mère à son enfant, pendant la période de grossesse, ou pendant une séance de tatouage et de piercing avec des outils mal désinfectés.

Quelles solutions pour prévenir et traiter cette maladie ?

La première chose à faire pour éviter la propagation de l’hépatite C, c’est de se faire dépister. Cependant, comme le nombre de dépistages enregistrés n’est pas encore très significatif, il est nécessaire de sensibiliser et de faire connaitre cette maladie dangereuse, mais que la plupart d’entre nous ne connaissent pas encore. Cette méconnaissance est un véritable souci et peut provoquer une propagation de la maladie. Si une personne est en connaissance de cause, elle pourra faire le dépistage volontairement et être soignée rapidement si elle porte le virus. En effet, plus de 60 % des malades dépistés à temps sont guéris et retrouvent une vie normale. Les préventions sont aussi les meilleures solutions pour éviter la maladie. En ce sens qu’il faut toujours se méfier des comportements et des méthodes à risque comme le choix de l’hôpital où entrer s’il y a urgence ou encore, de choisir d’utiliser des seringues à usage unique à chaque transfusion sanguine. On peut aussi éviter de se rendre dans les boutiques de piercing et de tatouage par sûres. Pour le traitement chez un malade, il sera nécessaire de prendre des antiviraux comme l’Harvoni, le Sovaldi, le Daklinza ou encore l’Olysio. Ils sont à prendre pour un traitement de longue durée, mais dont la prescription devra être faite par votre médecin traitant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *