Assurance santé : les erreurs fréquentes des expatriés !

Un départ à l’étranger est un synonyme d’une nouvelle vie. Partir vers de nouveaux horizons apporte de nombreux avantages, à condition de bien s’y préparer. La prudence s’impose notamment au niveau de l’assurance santé. Voici quelques-unes des erreurs à ne pas faire concernant cette indispensable couverture.

Omettre d’informer l’ancien assureur sur le départ à l’étranger

Une partie des expatriés oublient de prendre les dispositions nécessaires avant leur départ à l’étranger. Souvent, ces personnes pensent que la couverture qu’elles avaient en France reste encore valide pendant leur périple international. C’est faux : la Sécurité sociale couvre exclusivement les abonnés qui travaillent et résident sur le territoire national. Dans tous les cas, il est primordial de s’informer auprès de la caisse d’assurance maladie et de faire les déclarations nécessaires auprès de la Sécu.

Ne pas penser à une assurance santé internationale

La souscription à une assurance internationale n’est pas obligatoire. Cependant, cette disposition éviterait de nombreux soucis. En cas de maladie ou d’accident, l’expatrié devra se soigner par ses propres moyens. Pourtant, lorsqu’il souscrit à une assurance, cette dernière prendra en main tous les soins médicaux nécessaires. Elle dispose de tout un réseau d’hôpitaux, dispensaire et autres spécialistes. Il sera même possible de rapatrier l’adhérent dans certains cas.

Négliger le cout d’une bonne couverture médicale dans le pays hôte

Dans certains pays, l’euro s’échange contre plusieurs milliers de la monnaie locale. Cela signifie que le taux de change est profitable puisque le pouvoir d’achat de l’expatrié augmente exponentiellement. Ceci étant, il ne faut pas tomber dans l’erreur que cela reste le cas dans tous les domaines. Pour cause, les prestations sanitaires pour les étrangers coutent toujours une fortune. En effet, les prix s’alignent avec ceux des cliniques européennes. Les soins les plus basiques seront sur facturés pour les non-assurées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *